Partager :

Israël et l’Union européenne sont en négociations accélérées sur la vente de gaz israélien à l’Europe via l’Égypte, dans un avenir proche. Des projets ont été échangés entre les parties et on estime que l’accord-cadre sera signé au cours de l’été. Après cela, des négociations s’ouvriront entre les compagnies gazières elles-mêmes.

L’initiative urgente de fournir du gaz d’Israël à l’Europe via l’Égypte est le résultat de la guerre de la Russie avec l’Ukraine. Avec le déclenchement de la guerre, en Europe, la décision a été prise de se libérer de la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie, qui fournit environ 40 % de la consommation de gaz des pays de l’UE. Dans le cadre de la tentative de diversification des sources d’énergie, les Européens ont contacté le ministre égyptien de l’Énergie, Tarek El Mula, et la ministre de l’Énergie d’Israël, Karin Elharar.

Elharar devait également rencontrer le commissaire européen à l’énergie Kadri Simson, où le besoin urgent de gaz naturel est apparu avant l’hiver prochain, qui devrait être difficile. Entre autres choses, les Européens ont clairement indiqué que s’ils ne trouvaient pas suffisamment de sources alternatives, ils reviendraient à l’extraction du charbon, malgré les grands dommages environnementaux causés par celui-ci.

Une source proche des contacts a déclaré que « s’il n’y a pas d’incidents imprévus, Israël vendra du gaz à l’Europe dès l’hiver prochain. Il s’agit d’un revirement spectaculaire dans les relations israélo-européennes, similaire à l’impact du gaz sur les relations avec l’Egypte. Cela a une signification politique. «

Au cours des pourparlers, Elharar a déclaré que toute quantité supplémentaire produite en Israël et transférée en Égypte, en plus des accords existants, serait vendue à l’Union européenne. Elharar a également déclaré qu’il y aura la priorité pour l’économie locale et qu’il s’agit donc d’une exportation qui ne commencera qu’après la connexion d’une plate-forme de requin crocodile. Il a également exigé que la demande de gaz israélien soit à long terme et ne s’arrête pas après la crise.

Les parties ont l’intention de conclure des accords à long terme, au moins pour une décennie à venir, au-delà de l’approvisionnement urgent pour l’hiver à venir. On estime qu’au cours de l’hiver prochain, Israël fournira une quantité relativement faible, entre 1 et 2 milliards de mètres cubes, car le projet d’extension des conduites vers l’Égypte n’est pas encore terminé. À l’avenir, l’intention est de doubler la quantité d’ici quelques années.

Suite à l’accord, une équipe de travail israélo-européenne a été constituée au niveau des ministres, et en même temps une coordination a été établie avec les Égyptiens. Le directeur général du ministère de l’Énergie, Lior Shilat, qui dirige les pourparlers au nom d’Israël, a déclaré à Israel Today : L’accord-cadre politique permettra aux entreprises gazières de signer ultérieurement des accords commerciaux entre elles. »

Shilat a expliqué qu’Israël n’a pas la capacité technique de vendre le gaz directement à l’Europe. « Il y a un gazoduc entre Israël et l’Égypte, et dans le cadre de l’accord précédent pour augmenter l’approvisionnement de l’Égypte, il est condensé. Il n’y a pas de gazoduc entre Israël et l’Europe, donc le processus le plus efficace est le flux de gaz vers l’Égypte, qui a deux installations de liquéfaction.

Read more https://infos-israel.news/il-savere-que-leurope-achetera-du-gaz-a-israel-pour-se-liberer-de-la-dependance-vis-a-vis-de-la-russie/

Partager :