Partager :

Alors que les événéments festifs de la Gay pride en Israël approchent (10 juin à Tel-Aviv) le ministère de la Santé s’est dit dimanche préoccupé par le fait que les rassemblements prévus puissent entraîner une propagation de la variole du singe dans le pays. Des milliers de personnes sont attendues pour participer aux parades.

A ce jour, un cas a été détecté en Israël. Le patient revenu de voyage est actuellement hospitalisé à Ichilov à Tel-Aviv.

Le ministère de la Santé craint notamment l’importation de cas de l’étranger car de nombreux touristes viennent en Israël à cette période pour prendre part aux parades et événements festifs de la Gay pride.

Près d’une centaine de cas ont été répertoriés hors des pays d’Afrique, d’où est originaire la maladie.

De hauts responsables du ministère sont actuellement en contact avec les organisateurs de la Gay pride et leur ont indiqué l’importance de sensibiliser les participants à la maladie.

Les personnes qui présentent des symptômes tels que de la fièvre, des maux de tête et l’apparition de pustules, sont priées de ne pas se rendre aux événements.

Le ministère de la Santé envisage également d’émettre des avertissements de voyage pour les pays où la variole se propage à une plus grande vitesse, mais pour l’heure aucune décision n’a été prise à ce sujet.

Le ministère a toutefois souligné qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter outre mesure et que la maladie est beaucoup moins contagieuse que le coronavirus, ajoutant que les complications sont très rares.

i24News.

Partager :