Partager :

Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz a affirmé mercredi sur Twitter qu’Israël envisageait de faire venir des soldats ukrainiens blessés pour qu’ils soient soignés dans le pays.

M. Horowitz a ajouté lors d’une conversation avec son homologue ukrainien qu’Israël allouera des millions de shekels supplémentaires à Kiev.

« Israël condamne la cruelle invasion russe et soutient l’Ukraine. C’est notre position sans équivoque, et nous la soutenons dans nos actions », a-t-il poursuivi.

Moscou a annoncé mardi la reddition de 265 soldats ukrainiens retranchés dans l’aciérie Azovstal, l’ultime poche de résistance à Marioupol face à l’armée russe, qui a effectué une nouvelle frappe meurtrière au nord de la capitale Kiev.

Ces dernières 24 heures à Marioupol, « 265 combattants ont rendu les armes et se sont constitués prisonniers, dont 51 grièvement blessés », a affirmé dans la matinée le ministère russe de la Défense.

« Ces héros ukrainiens » qui ont « rempli leur mission » seront échangés contre des prisonniers russes pour leur permettre de rentrer au pays « le plus rapidement possible », a de son côté déclaré le ministère ukrainien de la Défense, confirmant indirectement que ces hommes sont bien aux mains des Russes.

Le ministère russe de la Défense a publié aujourd’hui une vidéo montrant des soldats ukrainiens se rendant aux forces russes.

En Ukraine, les soldats qui se sont rendus sont appelés « héros » et s’attendent à être remplacés dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers avec la Russie. Cependant Moscou ne semble pas aller dans ce sens, le dirigeant séparatiste de Donetsk a estimé ce mercredi qu' »un accord d’échange est hors de question. Il s’agit de criminels nazis qui doivent être jugés ».

La prise totale de Marioupol, une cité portuaire stratégique sur la mer d’Azov assiégée dès début mars par les Russes et chèrement défendue par les Ukrainiens au prix de vastes destructions, constituerait une avancée importante pour Moscou dans ce conflit.

i24News.

Partager :