Partager :

Alstom qui a une de ses usines au Maroc fait partie du consortium TMT à qui l’agence des transports publics NTA a attribué le marché de réalisation de la ligne verte du métro léger de Tel-Aviv. Ce projet entre dans la droite ligne du plan d’investissement dans les transports mis en place par Israël pour réduire les embouteillages à Tel-Aviv.

Le consortium TMT comprend Alstom, l’exploitant de bus Dan Transportation et l’entreprise israélienne de travaux publics Electra, fait savoir Ville Rail Transports. Le marché qui lui a été attribué est d’une valeur de 2,6 milliards d’euros, dont 858 millions d’euros pour Alstom. « La ligne verte sera la plus longue des deux, avec 39 km du nord au sud et 62 arrêts, dont 4 stations souterraines dans le centre de Tel-Aviv », est-il précisé. Sa fréquentation devrait atteindre 76 millions de voyageurs en 2030.

 

Alstom s’est vue confier la conception, l’ingénierie, la fourniture, l’intégration, les essais et la mise en service du système ferroviaire, notamment des voies, de l’électrification (1 500 V continu), de l’alimentation électrique (qui comprendra le système d’économie d’énergie Hesop d’Alstom), de la signalisation, du système de communication et de la fourniture des 98 trams Citadis XO5 de 34 m. Son usine de Fès (Maroc) fabriquera les armoires électriques et de câblage, celle de Charleroi (Belgique) fournira l’électronique de puissance (nouveau convertisseur intégré de traction et auxiliaires), ainsi que le système Hesop.

/www.bladi.net/
Partager :