Partager :

City Transformer, l’entreprise automobile israélienne à l’origine d’une voiture électrique qui peut rétrécir pour se glisser dans les places de stationnement, a annoncé un nouveau partenariat avec l’organisation d’intervention médicale d’urgence United Hatzalah afin de doter la flotte de l’organisation de ses véhicules urbains « rétractables ».

L’accord ferait de United Hatzalah, qui gère un réseau de bénévoles formés avec des ambulances à moto spécialement équipées, un client majeur de City Transformer.

Fondée en 2014, l’entreprise a mis au point la voiture électrique CT-1, un véhicule de 2,49 mètres de long et de 1,4 mètre de large doté d’un mécanisme de rétractabilité breveté qui peut contracter l’empattement jusqu’à seulement un mètre de large pour faciliter le stationnement ou les manœuvres dans la circulation. À l’intérieur, il y a de la place pour un conducteur et un autre adulte, assis en tandem. Le siège passager peut également accueillir deux enfants. L’habitacle ne se rétrécit pas et ne change pas de forme lorsque l’empattement se rétrécit.

Le véhicule peut rouler jusqu’à 45 km/h en mode étroit et jusqu’à 90 km/h en mode large. Sa longueur reste inchangée et il peut parcourir 100 à 150 kilomètres sur une seule charge.

La société espère mettre au point une solution « résistante, confortable et durable » pour les citadins et ceux qui souhaitent renoncer aux inconvénients des voitures de taille normale, en particulier dans les villes densément peuplées.

City Transformer affirme que quatre de ses CT-1 peuvent tenir dans l’espace de stationnement d’un véhicule ordinaire, ce qui résout un problème notable dans les zones urbaines : le stationnement.

Times of Israël

Partager :