Partager :

Yom Haʿatzmaout (Jour de l’Indépendance) est un temps fixé par l’État d’Israël dans la seconde moitié du XXe siècle pour célébrer la création de l’État.

La célébration a généralement lieu le 5 iyar. Initialement modelée sur les fêtes nationales d’Europe et sur l’Independence Day, elle s’est doublée pour certains d’un message plus religieux, l’indépendance d’Israël étant perçue comme un miracle digne d’être célébré par des louanges, sur le modèle de Hanoucca et Pourim.

Elle est observée par l’ensemble de la population juive israélienne, à l’exception d’une partie du secteur haredi (Neturei Karta) qui conteste la légitimité du projet sioniste. Les Neturei Karta ; « les gardiens de la cité ») sont un groupe de juifs haredim (ultra-orthodoxes) radicalement antisioniste prônant le « démantèlement » de l’État d’Israël.

Partager :