Partager :

EXCLUSIF ISRAELVALLEY. Israël a reçu ses dernières semaines plus de 15.000 nouveaux immigrants d’Ukraine. Ce que très peu de personnes savent : dans le flot d’immigrants des chercheurs, experts, ingénieurs, experts sont actuellement repérés avec une précision « diabolique » par Israël pour les intégrer très vite dans des firmes israéliennes qui souhaitent renforcer leurs capacités technologiques.

C’est l’un des secrets hightech d’Israël. Israël ne voit pas du tout les nouveaux immigrants comme une « masse opaque de nouveaux immigrants ». Les meilleurs chercheurs, universitaires, experts… sont très vite repérés et intégrés.

Lorsque les juifs de Russie sont arrivés dans les années 90, l’auteur des ses lignes a fait partie de l’équipe du professeur Averbuch qui avait sélectionné les meilleurs experts Russes de l’époque pour les intégrer très vite dans des incubateurs hightech. Le bureau de « sélection » se trouvait au 27 Boulevard Rothschild à Tel-Aviv. (DR)

Selon i24News :

« Au cours des deux derniers mois, près de 9.000 personnes originaires d’Ukraine ont immigré en Israël – près de trois fois plus que durant toute l’année 2021 – tout comme près de 6.000 Russes et 400 Biélorusses, à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, a déclaré lundi le ministère de l’Immigration et de l’Intégration.

10.000 autres personnes ont exprimé leur intérêt pour l’immigration, a ajouté le ministère. Bien que la vague d’immigration actuelle soit de loin la plus importante depuis la chute de l’Union soviétique il y a 30 ans, elle serait toutefois très loin des estimations de l’Etat hébreu, qui prévoyait jusqu’à 100.000 nouveaux immigrants à la suite de la guerre russe.

« Nous avons traversé deux mois intensifs, depuis le début de la guerre en Ukraine, l’État d’Israël a reçu plus de 15.000 nouveaux immigrants et c’est une source de grande fierté nationale », a déclaré la ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata, dans un communiqué.

La grande majorité des immigrants ukrainiens sont des femmes, des enfants et des personnes âgées, car les projets de loi du pays ont rendu difficile le départ des hommes en âge de travailler.

Sur les 15.000 immigrants d’Ukraine, de Russie et de Biélorussie, environ un quart sont des mineurs et 18% ont plus de 66 ans. Selon le ministère, Netanya est devenue la destination la plus populaire pour les immigrants, avec environ un dixième – 1 543 – qui ont choisi de s’installer dans la ville côtière.

Les autres destinations principales sont, sans surprise, les trois plus grandes villes du pays : Jérusalem, Tel Aviv et Haïfa.

La plupart des immigrants ont emménagé dans des logements à long terme, et seuls 3.000 d’entre eux vivent encore dans des chambres d’hôtel financées par le gouvernement ».

Partager :