Partager :

Contrairement à ce que l’on peut croire, les israéliens (Autorités et médias) suivent le dossier du casher en France. (IsraelValley)

DEUXIEME EDITION. Sauvegarder l’abattage rituel, la chronique hebdomadaire d’Elie Korchia

Elie Korchia, Président du Consistoire de France et avocat au barreau de Paris, était au micro d’Ilana Ferhadian, ce vendredi matin à 7h20 dans le Morning de Radio J pour sa chronique hebdomadaire. Il est revenu sur les déclarations du président du Rassemblement National, Jordan Bardella, qui a mis en avant cette semaine la volonté de la candidate du parti d’extrême droite, Marine Le Pen, d’interdire l’abattage rituel sans étourdissement préalable en France si elle était élue président de la République le 24 avril prochain, outre sa volonté d’interdire l’importation de viande cachère ou halal au nom de la « dignité animale ». « Ce n’est pas le premier parti qui a tenu des propos qui ne sont pas du tout dans la lignée de ce que l’on défend. On se rappelle que Yannick Jadot et les écologistes avaient fait des déclarations à ce sujet et chez LFI également, parti de Jean-Luc Mélenchon.

Cette semaine cependant, on a atteint un nouveau palier dans l’attaque portée contre la liberté de l’exercice du culte en France. Le président du RN, Jordan Bardella, vient en effet nous dire qu’il souhaite – si Marine Le Pen était élue présidente – interdire l’abattage rituel sans étourdissement préalable mais aussi l’importation de viande cacher et halal en France, ce qui est illégal, puisque vous ne pouvez pas, d’un point de vue juridique, interdire toute importation de viande cacher ou halal. On ne pouvait pas rester silencieux, il fallait immédiatement réagir, ce que nous avons fait le Grand Rabbin de France et moi. Je note que Marine Le Pen est d’ailleurs revenue sur ça dans un article mis en ligne hier sur le site de 20 Minutes puisqu’elle ne parle plus de l’interdiction d’importation de viande cacher ou halal, heureusement car elle est avocate de profession et cela aurait été étonnant qu’elle maintienne les propos incohérents juridiquement du président du RN. Elle reste cependant sur le terrain de l’interdiction qu’elle souhaiterait en France de l’abattage rituel sans étourdissement préalable. Soyons parfaitement clairs à ce sujet car Il faut bien comprendre plusieurs choses : premièrement cette volonté d’interdiction pose un réel problème puisque ça n’est pas à un parti politique de déterminer ce qui est religieusement acceptable ou pas en la matière.
En outre, la liberté de pratiquer librement son culte en France est garantie par la Constitution. Lorsqu’on parle de ‘dignité animale’ il faut aussi rappeler deux choses : le Judaïsme a toujours été depuis 3500 ans une religion qui s’attache particulièrement à la dignité animale ! Enfin, l’étourdissement préalable c’est deux types de pratique : une électronarcose (une pince électrique qui permet d’électriser l’animal), c’est ce que met en avant Marine Le Pen et c’est interdit dans le judaïsme, pratiqué par exemple sur des moutons, et en tout cas pas sur des bovins. Dès que vous avez des bovins en effet, ce qu’on appelle ‘étourdissement préalable’ c’est la perforation de la boîte crânienne de la bête au moyen d’une tige métallique, c’est extrêmement violent… Ce n’est pas permis dans le Judaïsme car à partir du moment où il y a l’abattage de la bête, il ne peut pas y avoir de bête dont le crâne a été perforé et abîmé au préalable de la sorte. J’ajoute qu’il y a au comité national des abattoirs le Grand Rabbin (Bruno) Fiszon qui participe à toutes les réunions, qui est constamment en contact avec la filière animale ainsi que la filière professionnelle. Nous avons des discussions constantes sur ce sujet et nous connaissons bien ce sujet. C’est déplorable qu’en période électorale, on ait ce sujet qui revienne sur la table de cette façon et qu’au lieu de prendre en compte la dignité de l’Homme – dans sa liberté de pratique religieuse – on mette faussement en avant la dignité animale »
, a déclaré Elie Korchia.

Le Président du Consistoire de France a ensuite comme chaque semaine présenté son conseil de lecture. Il a souhaité évoquer le roman graphique « Histoire dessinée des Juifs d’Algérie, de l’Antiquité à nos jours » publié aux éditions La Découverte. « C’est remarquablement fait. Benjamin Stora, qui est au scénario, raconte l’histoire d’un jeune qui vit en 2019 à Sarcelles et se plongeant dans des photos de famille, va découvrir les photos d’une aïeule de 1879 qui vit en Algérie. Benjamin Stora nous raconte ici quasiment 2000 ans d’histoire en Algérie, c’est passionnant, c’est particulièrement bien documenté et c’est vraiment une belle BD », a souligné Elie Korchia.

 

Radio J.

Partager :