Partager :

Quatre Israéliens tués par un terroriste. L’attaque au couteau a eu lieu dans un centre commercial et dans une station-service de Beersheva.

L’assaillant, abattu par un passant, avait été arrêté en 2015 pour avoir soutenu l’organisation Etat islamique dans l’école où il enseignait.

Il a d’abord renversé un cycliste avant de poignarder une femme près d’une station-service et de conduire vers le centre commercial voisin. La police a également arrêté deux de ses frères. Le Premier ministre Naftali Bennett a salué le courage de la personne qui a tiré sur le terroriste et ainsi “évité d’autres victimes”. www.courrierinternational.com

LE PLUS. SELON i24News.

Les dirigeants israéliens ont juré mardi d’agir fermement contre le terrorisme après qu’un Arabe israélien a tué quatre personnes et en a blessé plusieurs autres dans une attaque à l’arme blanche et à la voiture bélier mardi dans la ville de Beersheva, dans le sud du pays.

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré que les forces de sécurité traqueraient tout complice du terroriste, et a salué l’action rapide des civils armés qui ont tiré sur celui-ci, évitant ainsi que d’autres personnes ne soient blessées.

Le porte-parole de M. Bennett a déclaré que ce dernier était en contact avec le ministre de la Sécurité publique Omer Barlev ainsi que le chef de la police Kobi Shabtai.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a également adressé ses condoléances aux familles des victimes.

Le ministre de la Sécurité publique, Omer Barlev, a affirmé que l’attaque avait été menée par un « terroriste maudit », déplorant que l’assaillant soit sorti de prison en 2019 après une condamnation antérieure pour terrorisme.

« Nous n’aurons pas de repos tant que nous n’aurons pas éradiqué le terrorisme nationaliste, et traqué les terroristes où qu’ils se trouvent », a assuré M. Barlev.

LE PLUS. i24News.

L’identité des quatre personnes tuées mardi dans une attaque terroriste au couteau et à la voiture bélier à Beersheva a été révélée quelques heures après.

Doris Yahbas, 49 ans, mère de trois enfants, Laura Yitzhak, 43 ans, également mère de trois enfants, le rabbin Moshe Kravitzky, père de quatre enfants, et Menahem Yehezkel, 67 ans.

Mme Yahbas était originaire du moshav Gilat, à l’ouest de la ville de Beersheva, a indiqué le conseil régional de Merhavim dans un communiqué.

Ses obsèques sont prévues mercredi au cimetière de Gilat.

Son neveu, un ambulancier du service de secours Magen David Adom, s’était précipité sur les lieux de l’attaque au couteau où il avait découvert que l’une des victimes était sa tante.

« Au moment de la secourir, j’ai vu que c’était ma tante, la sœur de ma mère », a-t-il déclaré.

Poignardée à l’entrée d’un magasin de vêtements, Doris Yahbas ne manifestait déjà plus aucun signe vital à l’arrivée des médecins.

Menahem Yehezkel, un habitant de Beersheva, n’avait pas d’enfants, il laisse derrière lui quatre frères et sœurs. Ses obsèques se dérouleront mercredi après-midi.

Moshe Kravitzky était directeur d’un centre communautaire après avoir géré pendant plus de dix ans une synagogue dans le quartier de Nahal Beka.

Ses funérailles auront lieu mercredi, après l’arrivée de sa famille vivant à l’étranger.

Laura Yitzhak, la première victime, a été poignardée dans une station-service. Selon une caméra de surveillance, elle a été frappée à plusieurs reprises même après s’être effondrée au sol.

Le terroriste Mohammed Abou al-Kiyan, un enseignant de la ville bédouine de Hura, dans le Néguev, avait été condamné en 2016 à quatre ans de prison pour avoir formé une cellule ayant planifié de se rendre en Syrie afin de combattre au sein de l’organisation Etat islamique, et pour des prêches faisant l’apologie du groupe jihadiste.

Dans un communiqué, le clan bédouin al-Kiyan a « fermement » condamné l’attaque, un acte « individuel » selon lui, « qui ne représente pas les membres du clan respectueux des lois qui ont toujours préconisé le vivre ensemble ».

 

Partager :