Partager :

Le Président Emmanuel Macron s’est rendu à Toulouse ce dimanche 20 mars 2022 aux côtés d’Isaac Herzog, Président de l’État d’Israël, pour commémorer les dix ans des attentats de Toulouse et Montauban. Témoignage de l’amitié qui lie la France et Israël, leur présence conjointe marquait aussi la volonté des deux chefs d’État de poursuivre leur lutte commune contre le terrorisme et contre l’antisémitisme.

Le Président de la République et le Président de l’État d’Israël ont déposé une gerbe dans la cour de l’école Ohr Torah (anciennement école Otzar Hatorah), au pied de l’Arbre de vie, un monument en hommage aux victimes.

Les deux chefs d’État se sont ensuite rendus à la Halle aux grains, où a eu lieu une cérémonie d’hommage aux victimes des tueries de mars 2012. En mémoire des victimes, plusieurs textes ont été lus par leurs amis et des membres de leurs familles, puis le Président de l’État d’Israël et le Président de la République ont chacun prononcé des discours.

Extrait de l’intervention du Président Emmanuel Macron :

« Je veux vous remercier, Monsieur le Président, cher Isaac, d’avoir répondu à mon invitation d’être là aujourd’hui, avec votre épouse, à nos côtés. Il s’agit de votre première visite officielle en France, et votre présence est à la fois une évidence et un honneur. Nous sommes là ensemble pour dire à ceux qui ont été frappés par la barbarie que nous les soutenons.

 

Mais nous sommes aussi là pour rappeler ensemble que la France et Israël, Israël et la France, sont ensemble déterminés à vaincre le terrorisme sous toutes ses formes, et sur tous les fronts. Et qu’ensemble, nous sommes déterminés à anéantir l’antisémitisme, y compris celui qui se cache sous le masque de l’antisionisme. C’est pourquoi, fin 2019, le Parlement français a adopté la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah. C’est pourquoi, le 9 mars dernier, le Conseil des ministres a prononcé la dissolution de deux collectifs antisémites, dont le collectif toulousain « Palestine vaincra ». Cette lutte contre l’antisémitisme, la France l’a ancrée au cœur, aussi, de sa Présidence du Conseil de l’Union européenne.

 

La lutte contre l’antisémitisme sous toutes ses formes, les plus insidieuses, les plus pernicieuses comme les plus désinhibées, la lutte contre l’impunité sous toutes ses formes, c’est celle que nous poursuivrons. »

ערן גוטרמן

Attaché de presse – Affaires politiques נספח תקשורת ופוליטיקה

Ambassade de France en Israël שגרירות צרפת בישראל

 

 

 

Partager :