Partager :

Le ministre des Finances Avigdor Lieberman travaille sur un nouveau plan visant à résoudre la crise du logement qui ne cesse de s’intensifier en Israël, avec en toile de fond de nouvelles données montrant de nouvelles hausses spectaculaires du coût des logements.

Le plan est une version actualisée de celui présenté en octobre, dont le ministère des finances s’est rendu compte qu’il n’était plus suffisant compte tenu de la détérioration du marché du logement, selon plusieurs rapports des médias israéliens.

Channel 12 rapporte que le plan comprendra trois points majeurs : l’État déterminera le prix maximum des terrains, en fonction de la zone géographique ; les entrepreneurs qui proposeront les prix les plus bas remporteront les appels d’offres ; et ces entrepreneurs devront s’engager à terminer la construction dans les trois ans.

Dans le cadre des plans précédents, l’État accordait des deals aux entrepreneurs qui proposaient les prix les plus élevés, ce qui permettait de renflouer les caisses de l’État tout en augmentant les prix pour les acheteurs de logements. Dans le nouveau plan, l’État perdra une partie de ses recettes dans l’espoir que le marché s’adaptera au profit du consommateur.

M. Lieberman discutera du plan avec des hauts responsables de son bureau ainsi qu’avec des dirigeants municipaux, a précisé Channel 12.

Le plan a été initié par M. Lieberman après avoir examiné les derniers chiffres sur le logement publiés mardi par le Bureau central des statistiques.

Selon le CBS, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,7% en février 2022, complétant une hausse de 3,5% sur l’année dernière, soit 0,5% de plus que l’objectif de la Banque d’Israël.

Les prix des appartements ont augmenté de 13% l’an dernier, avec une hausse de 2,1% pour le seul mois de janvier.

www.i24news.tv/
Partager :