Partager :

Le ministre des finances Avigdor Liberman a présenté ses excuses mardi soir après avoir fait une déclaration lors d’une conversation avec la ministre de l’intérieur Ayelet Shaked.

La ministre Shaked a déclaré que les maires israéliens étaient intéressés par l’accueil des réfugiés d’Ukraine et Liberman a alors lancé :

« Certains veulent en fait les femmes ukrainiennes. »

Dans une interview accordée à Channel 12 News mardi, Liberman a déclaré :

« C’était une blague ratée. J’ai immédiatement demandé à la supprimer du protocole. Parfois, lorsqu’il y a de la tension et de la colère, on raconte une blague. Cette fois, cela n’a pas bien tourné et je m’en excuse ».

Liberman a également déclaré que les controverses au sein de la coalition sur la réforme agricole ne l’inquiètent pas dans le contexte où la coalition reste soudée.

« Tout comme nous avons survécu à la loi sur la citoyenneté, nous nous en sortirons également, la coalition comprend qu’il n’y a pas d’autres alternatives », a-t-il déclaré.

Le ministre des finances a également fait référence aux données du Bureau central des statistiques, selon lesquelles les prix des logements ont augmenté d’environ 13 % au cours de l’année dernière.

« C’est très inquiétant, il y a un tsunami mondial dans le domaine de l’économie, nous voyons la volatilité dans les prix du charbon et du blé aussi. Et aussi dans la construction – dès que les prix du fer augmentent dans le monde entier, nous en ressentons les effets ici. »

© Equipe de rédaction Israël 24/7

Source : https://www.israelnationalnews.com

Partager :