Partager :

Les responsables sécuritaires ont averti dimanche contre les risques d’un mouvement de foule important lors des funérailles du rabbin Chaim Kanievsky, qui auront lieu à Bnei Brak vers midi.

Selon les estimations, près d’un million de personnes doivent y assiter. De nombreux effectifs de police ont été mobilisés pour encadrer l’événement mais les experts redoutent des foules trop grandes qui pourraient provoquer un désastre similaire à la catastrophe de Meron en avril dernier, où 45 personnes avaient été tuées écrasées lors d’une bousculade.

L’armée israélienne aidera la police, en particulier dans les efforts de recherche et de sauvetage de victimes, si les funérailles dégénèrent, a déclaré le porte-parole de Tsahal.

Le Forum des familles des victimes de Meron a appelé la police israélienne et les centaines de milliers de participants attendus à faire tout leur possible pour éviter une catastrophe « Meron 2 ».

« Espérons que les leçons de la catastrophe de Meron seront appliquées et que chaque participant pourra rentrer chez lui en toute sécurité. Un million de personnes lors d’un enterrement dans une zone d’à peine un kilomètre représente un réel danger », a déclaré le Forum.

Il a été recommandé aux habitants de la région de Tel-Aviv de travailler en de la maison pour éviter les déplacements.

De nombreuses routes principales du centre d’Israël ainsi qu’une partie de l’autoroute 4 ont déjà été fermées et les gares du pays sont bondées de voyageurs se rendant aux funérailles.

Des centaines d’écoles et d’écoles maternelles ont été fermées.

Samedi soir, des milliers de personnes se sont rassemblées près de la maison de Kanievsky et ont tenté de franchir les barrières de police. La municipalité de Bnei Brak a annoncé que la maison du rabbin était fermée et a appelé le public à ne pas s’y rendre.

www.i24news.tv

Partager :