Partager :

Le ministre de la Défense Benny Gantz a déclaré jeudi que son bureau signerait un contrat dans les prochains jours pour commencer l’acquisition d’un système de défense aérienne par laser aéroporté pour protéger Israël contre les roquettes et les drones.

« Nous sommes au début du voyage. Cela prendra du temps, ce n’est pas un processus court, mais nous le ferons dans le délai le plus court possible », a affirmé M. Gantz aux journalistes.

Ses commentaires vont à l’encontre de l’annonce du Premier ministre Naftali Bennett, le mois dernier, selon laquelle Israël déploierait le système cette année.

Le ministère teste le système de défense laser depuis plusieurs années, et a abattu un drone avec ce système l’an dernier. Son département de recherche et développement prévoyait initialement de déployer le système antimissile d’ici 2024, mais l’armée a fait pression pour un déploiement plus rapide.

Cette décision est apparemment motivée par la crainte que, dans un futur conflit, l’armée ne dispose pas d’un nombre suffisant de missiles d’interception pour le « Dôme de fer » et d’autres systèmes de défense aérienne afin d’abattre les roquettes, les missiles et les drones entrants.

Selon le chef de l’équipe de recherche et de développement du ministère, le général de brigade (réserviste) Yaniv Rotem, le système terrestre sera prêt dans moins de dix ans.

« Nous sommes tout à fait prêts à passer la commande… et à commencer le développement à grande échelle, ce qui signifie terminer le développement et l’acquisition initiale », a affirmé M. Rotem.

« Le système laser terrestre – appelé Iron Beam – qui est développé avec le fabricant d’armes Rafael, n’est pas destiné à remplacer le Dôme de fer ou les autres systèmes de défense aérienne d’Israël, mais à les compléter, en abattant les petits projectiles et en laissant les plus gros pour les batteries de missiles plus robustes », a-t-il expliqué.

i24News.

Partager :