Partager :

Pour la première fois, trois entreprises israéliennes de défense ont participé à l’UMEX (Unmanned Systems Exhibition) à Abou Dhabi. Ce rendez-vous militaro-industriel est particulièrement important dans le contexte des accords de rapprochements entre Israël et les pays du Golfe.

 

C'est la première fois que des entreprises israéliennes de défense participent à Abou Dhabi, à l'exposition UMEX (Unmanned Systems Exhibition).
C’est la première fois que des entreprises israéliennes de défense participent à Abou Dhabi, à l’exposition UMEX (Unmanned Systems Exhibition). (AFP)

Par Catherine Dupeyron

Depuis la signature des accords de normalisation de septembre 2020 – les Accords d’Abraham -, on ne compte plus les « premières fois » et « rencontres historiques » entre Israéliens et Emiratis.

Trois entreprises israéliennes privées de défense ont participé à Abou Dhabi à la cinquième édition d’UMEX (Unmanned Systems Exhibition) salon organisé avec la collaboration du ministère de la Défense des Emirats arabes unis (EAU).

Ce rendez-vous annuel, qui accueille 134 exposants venus de 26 pays, est couplé au SIMTEX (Simulation and Training Exhibition).

Les organisateurs soulignent que SIMTEX « favorisera la coopération entre les forces armées, l’industrie, les universités et diverses agences gouvernementales ».

Une « coopération » qui intègre donc des Israéliens, dans le sillage de l’établissement de relations diplomatiques avec les EAU et Bahreïn dans le cadre des Accords d’Abraham.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, était d’ailleurs en visite à Manama début février pour formaliser les relations militaires entre l’Etat hébreu et le royaume situé à quelque 200 km des côtes iraniennes.

Les Echos (Copyrights).

Partager :