Partager :

La compagnie israélienne UVeye, une start-up technologique qui développe des systèmes d’inspection automatisés pour les véhicules, a été choisi par le fabricant automobile suédois Volvo pour fournir à ses concessionnaires aux États-Unis son dispositif de contrôle de voiture. Ce dernier se base sur l’intelligence artificielle et travaille à l’aide d’une caméra.

Ces systèmes seront installés chez des revendeurs sélectionnés de la côte Est, a fait savoir UVeye dans une annonce faite jeudi dernier, et l’entreprise espère ensuite déployer cette initiative dans la majorité de ses revendeurs indépendants Volvo aux États-Unis.

Fondée en 2016, la firme UVeye déclare que ses systèmes peuvent détecter des défaillances externes et mécaniques en quelques minutes, et qu’ils peuvent aussi identifier des modifications ou des objets étrangers, que ce soit à l’extérieur du véhicule ou sous le châssis. Le système utilise l’apprentissage automatique et une technologie de capteurs pour créer un dispositif d’inspection pour le secteur automobile – mais qui reste tout aussi intéressant dans l’industrie de la sécurité. Selon la compagnie, ce procédé de scanner améliore l’efficacité de l’inspection des véhicules sur les lignes d’assemblage, chez les marchands automobiles et aux postes de contrôle de sécurité.

UVeye a installé son siège à Tel Aviv et l’entreprise a des bureaux dans l’Ohio. Elle a levé environ 95 millions de dollars depuis son établissement par le biais d’investisseurs comme Volvo, Hyundai et Toyota, ainsi que CarMax, revendeur de véhicules d’occasion aux États-Unis. Figurent aussi parmi les investisseurs la compagnie d’assurances a W.R. Berkley Corporation et un fonds de capital-risque situé à Montréal, F.I.T. Ventures.

Le premier investissement de Volvo dans UVeye avait eu lieu en 2019 et, depuis, le fabricant installe les scanners d’inspection de la start-up israélienne sur ses lignes d’assemblage à des fins de contrôle de qualité, a fait savoir l’annonce.

« C’est la dernière étape pour les voitures Volvo et pour nos concessionnaires », a commenté Rick Bryant, vice-président des opérations de vente au sein de Volvo Car USA. « Les systèmes automatisés d’UVeye ajouteront encore de la crédibilité aux processus d’inspection de nos véhicules – que ce soit pour nous, pour nos revendeurs ou pour nos clients ».

Bryant a ajouté que Volvo Cars voyait dans la technologie développée par UVeye « toutes sortes d’opportunités d’application », notamment son usage lors de l’évaluation d’un véhicule en vue d’un échange, lors des contrôles plus généraux de l’état d’un véhicule et de ses éventuelles défaillances, ajoutant que les techniciens de service pourront, grâce à lui, « accélérer les travaux de réparation ou de maintenance ».

« Un système automatisé peut aider à résoudre les problèmes », a continué Bryant. « Il nous révèle quel est l’état en temps réel d’un véhicule. Le résultat en est que les clients pourront voir les défauts – comme un tuyau d’échappement rouillé – qui leur avaient échappé. Et ils sauront aussi que le revendeur est franc avec eux ».

David Oren, responsable de la stratégie d’UVeye, a pour sa part noté que « Volvo Cars et ses concessionnaires sont clairement intéressés par nos capacités et par nos technologies qui permettent d’apporter un service bien meilleur aux clients. Volvo se démarque par son engagement en faveur de la sécurité et par son engagement fort à l’égard de ses clients ».

Times of Israel.

Partager :