Partager :

ISRAELVALLEY. Nous l’avons rencontré à Jérusalem pour un entretien. Hili Tropper est né à Jérusalem, il est l’un des neuf enfants du rabbin Daniel Tropper. Il devient travailleur social et a obtenu un baccalauréat en sciences humaines de l’Université ouverte d’Israël et une maîtrise en histoire et éducation juives du Lander Institute. Il travaillait pour la municipalité de Bat Yam et dirigeait également l’école Branco Weiss à Ramle.

Lors des élections de 2013 à la Knesset, Tropper est classé vingt-troisième sur la liste du Parti travailliste, mais le parti ne remporte que 15 sièges. Il a ensuite été nommé conseiller du ministre de l’Éducation Shai Piron. Lorsque Piron quitte le gouvernement en 2015, Tropper devient directeur de la Division de l’éducation, du bien-être et de la culture à Yeruham.

Dans la perspective des élections d’, il rejoint le parti de La Résilience d’Israël (Hosen L’Yisrael), fondé par son ami Benny Gantz. Le parti est composé de la coalition Bleu et blanc, avec Tropper en douzième place sur la liste de l’alliance. Il est élu à la Knesset car Bleu et blanc remporte 35 sièges. Il est réélu en septembre 2019 et mars 2020. En , il est nommé ministre de la Culture et des Sports dans le cinquième gouvernement de Netanyahou. Il a ensuite démissionné de son siège à la Knesset en vertu de la loi norvégienne1 et a été remplacé par Yorai Lahav-Hertzano. Il a été réélu lors des élections de mars 2021.

Lors du remaniement du cinquième gouvernement de Netanyahou en , il est nommé ministre de la Science et de la Technologie. Il le reste jusqu’à la formation du gouvernement Bennett en juin 2021 mais garde les portefeuilles de la Culture et des Sports.

Partager :