Partager :

Après le Colisée, la Tour Eiffel, la Porte de Brandebourg et le Pont du Gard parés de jaune et de bleu, c’est au tour d’entreprises françaises de s’afficher aux couleurs de l’Ukraine. En Israël ce phénomène est absent. A noter : la ville de Tel-Aviv s’affiche actuellement aux couleurs de l’Ukraine.

Selon Challenges : « Si certaines PME, à l’instar du fabriquant d’engins agricoles Tecnoma, (filiale du groupe coté à la Bourse de Paris Exel Industries) et du concepteur champenois de remorque pour camions, Legras (260 salariés) ont hissé un drapeau ukrainien au-dessus de leur siège social en solidarité avec la population ukrainienne victime de la guerre, le groupe de services à l’industrie Altrad (40.000 salariés), basé à Montpellier, est allé encore plus loin en troquant ses traditionnelles couleurs blanche et rouge pour le jaune et bleu (photo ci-dessus).

« Les événements récents auxquels le monde entier est confronté sont tragiques et nous voulons exprimer la solidarité la plus profonde d’Altrad avec le peuple ukrainien en ces moments terribles », expliquent Mohed Altrad, 32e fortune professionnelle de France selon Challenges, et les deux directeurs généraux de l’entreprise dans un communiqué. Dans les faits, le soutien du groupe à la population se traduit par un soutien à l’hébergement de familles réfugiées en Pologne où le groupe détient une filiale baptisée Altrad Mostostal ».

Partager :