Partager :

La directrice d’Amnesty Israël dénonce le rapport qui accuse le pays d’apartheid contre les Palestiniens.

La directrice exécutive d’Amnesty Israël dénonce le rapport qui accuse le pays d’apartheid contre les Palestiniens.

Elle estime qu’il n’aide en rien la situation sur le terrain et pourrait même aggraver les choses.

Pour Molly Maleker, ce rapport dénigre le travail des humanitaires et fait des arabes israéliens des victimes dépourvus de tous droits ce qu’ils ne sont pas,  d’après elle. Si Amnesty International n’est pas antisémite, l’ONG ne lutte pas assez contre la haine des juifs. (ES. www.radioj.fr)

LE PLUS. TIMES OF ISRAEL.

La directrice générale d’Amnesty International Israël a vivement critiqué l’organisation faîtière pour son rapport du début du mois qui accusait Israël de pratiquer l’apartheid à l’encontre des Palestiniens, affirmant que ce document n’arrange pas la situation et pourrait même l’aggraver.

Dans une interview accordée à Zman Yisrael, la version en hébreu du Times of Israël en hébreu, Molly Malekar a exposé ses critiques à l’égard du rapport, qui a suscité une vive réaction en Israël et a également divisé l’organisation.

Elle a décrit l’accusation selon laquelle Israël pratiquait l’apartheid, ainsi que d’autres éléments du rapport d’Amnesty, comme un « coup bas ».

Partager :