Partager :

Selon l’organisation israélienne Start-Up Nation Central, axée sur la technologie, plusieurs dizaines de milliers de développeurs en Ukraine fournissent des services aux entreprises technologiques israéliennes dans un contexte de pénurie chronique de talents technologiques en Israël, en particulier d’ingénieurs et de développeurs.

« Au fil des ans, les entreprises israéliennes ont répondu à la pénurie de main-d’œuvre technologique en Israël avec différentes solutions, et aujourd’hui, avec la situation en Ukraine, nous voyons l’impact immédiat sur l’écosystème israélien », a déclaré mardi SNC au Times of Israël.

La société israélienne Verbit, une société de logiciels de transcription et de sous-titrage hybrides basés sur l’association de l’intelligence artificielle (AI) et de l’intelligence humaine, travaille avec 37 professionnels en Ukraine, dont une majorité de développeurs au sein de l’équipe de R&D de l’entreprise.

Cette semaine, la société a commencé à lancer divers plans d’urgence alors que les tensions à la frontière semblaient s’intensifier, a déclaré Ruth Ben Asher-Lavi, VP HR EMEA de Verbit (Europe, Moyen-Orient et Afrique).

Ben Asher-Lavi a déclaré au Times of Israel lors d’un entretien téléphonique lundi soir que «  la majorité des employés ukrainiens de l’entreprise travaillaient dans la capitale Kiev », où l’atmosphère est actuellement plutôt calme.

Mais Verbit élabore des plans particuliers pour chaque employé ukrainien en fonction de leurs besoins et de ceux de leurs familles, a-t-elle déclaré.

« Nous couvrirons les frais de location et de déménagement, mais nous avons également des plans au-delà d’un déménagement, au cas où les réseaux de communication pourraient tomber, avec un support informatique pour le matériel de communication, et en cas de fermeture des systèmes bancaires, afin que nous puissions les payer et les soutenir », a déclaré Ben Asher-Lavi.

Times of Israel.

Partager :