Partager :
IsraelValley a été questionné par un lecteur. Est-ce vrai que BPI France a investi en Israël.? La réponse est positive.
Communiqué officiel : « La banque d’investissement publique Bpifrance a investi un montant important dans le nouveau fonds de capital-risque de JVP.  Cet investissement est le premier investissement de Bpifrance dans un fonds de capital-risque israélien ».
Bpifrance est une banque publique d’investissement, un organisme français de financement et de développement des entreprises. Elle est le fruit du regroupement d’Oséo, de CDC Entreprises, du FSI et du FSI Régions.
JVP – Jerusalem Venture Partners est un Fonds de capital-risque spécialisé dans les investissements dans les startups web (digital médias, software, stockage, cyber-sécurité, etc.). « Aujourd’hui, les meilleures opportunités se trouvent en Europe et en Asie », affirme Erel Margalit, fondateur de la société.
Erel Margalit, est un entrepreneur israélien de haute technologie et social.
« Installé dans un vaste bâtiment blanc dans les hauteurs de la Ville Sainte, JVP est l’un des premiers fonds du pays. Fondé en 1993, il a levé plus de 1 milliard de dollars et créé 120 entreprises, dont 12 ont été introduites au Nasdaq, l’indice des valeurs technologiques américaines.
Erel Margalit était en France récemment : « La France a besoin d’écrire un récit national pour ses jeunes générations, et ce récit, c’est l’innovation, explique-t-il. L’Allemagne dispose du leadership européen sur l’industrie, la France doit conquérir le leadership en matière de start-up.
« L’innovation est la langue de la diplomatie » pour Erel Margalit. « Oui la tech permet de cohabiter et d’intégrer les minorités, mais c’est d’abord le business », souffle Kfir Alon, business development analyst au sein de l’ONG lancée en 2013 par Erel Margalit pour « étendre la startup nation à tous les secteurs et toutes les régions du pays ».

Founded in 1993 by Israeli venture capitalist and former politician Erel Margalit, JVP manages seven funds, which are valued at over $1.3 billion.

In June, JVP announced it is increasing the target of its eighth fund, after reaching its original cap of $168 million. Alibaba is one of the backers of JVP, according to a 2015 Wall Street Journal report.

“Let’s build an ambitious partnership for open innovation between our (two) ecosystems,” Dufourcq wrote.

JVP founder Erel Margalit. Photo: Orel Cohen JVP founder Erel Margalit. Photo: Orel Cohen

Partager :