Partager :

Benny Gantz a révélé mercredi qu’Israël avait proposé à plusieurs reprises – y compris la semaine dernière – de fournir une aide d’urgence au Liban.

Dans des commentaires pré-enregistrés pour la conférence annuelle de l’Institut d’études de sécurité nationale (INSS), Gantz, qui est actuellement en visite à Bahreïn, a déclaré qu’Israël avait soumis des offres à quatre reprises au cours de l’année écoulée pour fournir un soutien aux Forces armées libanaises.

« Le Liban est malheureusement devenu un îlot d’instabilité, et les citoyens libanais ne sont pas nos ennemis », a déclaré Gantz dans ses remarques à l’Institut. « Par conséquent, j’ai proposé quatre fois cette année d’aider le Liban, y compris la semaine dernière dans une demande envoyée au commandant de la FINUL. »

Israël et le Liban sont des États ennemis en guerre, et toute communication se fait par l’intermédiaire de tiers, y compris par l’intermédiaire de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), la mission de maintien de la paix qui patrouille à la frontière.

Gantz a déclaré que Tsahal offrait d’aider « de manière ciblée l’armée libanaise, qui souffre d’une pénurie de fournitures de base et a perdu plus de 5 000 soldats qui l’ont abandonnée récemment ».

Le ministre de la Défense a déclaré que les Forces armées libanaises faisaient face à une menace particulière due au « renforcement du Hezbollah avec le soutien direct de l’Iran », en référence au groupe terroriste chiite libanais.

Gantz n’a pas explicité la réponse apportée à ces offres, mais il est considéré comme hautement improbable que le Liban accepte un jour une coopération avec Israël, en particulier avec l’armée.

Times of Israel.

Partager :