Partager :

L’industrie technologique israélienne souffre d’une pénurie chronique de professionnels de la technologie, notamment d’ingénieurs et de développeurs.

Le gouvernement a tenté de remédier à ce problème en promouvant des programmes et des initiatives visant à former ou à attirer des membres des communautés sous-représentées d’Israël dans le secteur technologique, notamment les professionnels ultra-orthodoxes et arabes, les femmes, les travailleurs de plus de 45 ans et ceux qui vivent en dehors des zones centrales d’Israël.

La ministre de l’Innovation, des Sciences et de la Technologie, Orit Farkash-Hacohen, a déclaré que cette pénurie était « un défi national pour l’ensemble de l’économie israélienne ».

La ministre a déclaré que l’intégration d’employés de la communauté arabe dans le secteur technologique était « un besoin social, financier et stratégique très important ».

« L’intégration réussie de la population arabe, parmi d’autres, dans le monde de la haute technologie israélienne est dans le meilleur intérêt du secteur lui-même, » a déclaré la ministre israélienne de l’Égalité sociale, Meirav Cohen.

« Au cours des derniers mois, nous avons travaillé en partenariat avec les leaders du secteur de la haute technologie, qui ont indiqué la nécessité d’encourager les entreprises et les initiatives technologiques dans ce domaine. Plus nous parviendrons à intégrer davantage de travailleurs arabes dans l’industrie israélienne de la haute technologie, plus nous réussirons à faire profiter de la croissance économique d’Israël à d’autres segments de la population. »

Partager :