Partager :

Un sondage de l’Université hébraïque de Jérusalem révèle qu’une majorité d’Israéliens (53 %) pensent que la vie des Juifs en Europe va empirer dans un avenir proche, tandis que 25 % affirment qu’elle restera la même.

L’enquête a été menée auprès de 1.000 adultes israéliens, Juifs et Arabes et révèle que la France est le pays européen perçu comme très antisémite.

Viennent ensuite la Pologne (33%) et l’Allemagne (15%).

L’Allemagne est toutefois considéré comme le pays le plus antisémite selon les Israéliens ultra-orthodoxes.

Un tiers des Israéliens juifs interrogés estiment que la critique d’Israël est intrinsèquement liée à l’antisémitisme, tandis qu’une majorité soutient qu’il existe « parfois » un lien entre les deux.

Lorsqu’il leur a été demandé si les politiques de l’Union européenne sont motivées par l’antisémitisme, 27% des Juifs répondent qu’elles le sont et une part égale rejette catégoriquement la notion, 40 % affirmant que certaines le sont et d’autres non.

Parmi les Arabes israéliens, 53% rejettent tout lien entre les politiques de l’UE et l’antisémitisme.

L’année 2021 a été l’année au cours de laquelle l’antisémitisme a le plus sévi dans le monde lors de la dernière décennie, avec au moins 10 incidents en moyenne par jour, selon le rapport annuel sur l’antisémitisme publié par l’Organisation sioniste mondiale (WZO) et l’Agence juive.

www.i24news.tv

Partager :