Partager :

Cette semaine, des représentants de 11 entreprises israéliennes sont attendus à Dubaï dans le cadre d’un déplacement organisé par le ministère israélien de l’Économie et de l’Industrie. Ils participeront à une exposition de technologies médicales de pointe dans le domaine des soins et de la santé.

L’événement annuel, Arab Health, rassemble des milliers d’entrepreneurs, d’hommes d’affaires, de professionnels de la santé et de représentants gouvernementaux du Moyen-Orient et du monde entier.  L’évènement se tiendra de lundi à jeudi au Dubai World Trade Center.

Selon les organisateurs, plus de 50 000 personnes sont attendues.

C’est la deuxième fois qu’Israël participe à cette conférence annuelle depuis la conclusion des Accords d’Abraham en août 2020, sous l’égide des États-Unis. Cet accord historique a normalisé les relations entre Israël et les Émirats arabes unis, rapidement suivis par Bahreïn, le Soudan et le Maroc.

Alors que les Israéliens entretiennent depuis longtemps des liens commerciaux et sécuritaires discrets avec les Émirats arabes unis, l’accord de normalisation a été perçu comme une aubaine économique, avec un accès accru au centre mondial des affaires et du transport maritime de Dubaï, en plus du tourisme et de l’énergie.

En novembre dernier, le consul général d’Israël à Dubaï, Ilan Sztulman Starosta, a déclaré que le commerce bilatéral entre Israël et les EAU avait atteint environ 700 millions de dollars depuis la signature des accords.

L’administration du commerce extérieur du ministère de l’Économie et l’Institut israélien des exportations dirigent la délégation israélienne, qui comprend des dirigeants d’entreprises israéliennes de technologie médicale et de santé telles que TytoCare, une start-up qui a mis au point un dispositif basé sur l’intelligence artificielle permettant aux cliniciens d’effectuer des examens médicaux à distance ; Brainsway, qui a développé des traitements non invasifs pour les troubles cérébraux basés sur la stimulation magnétique transcrânienne profonde (Deep TMS) ; et Flight Medical, une entreprise qui fabrique des ventilateurs respiratoires portables pour les soins à domicile, les urgences, les transports et les hôpitaux.

La start-up israélienne BioBeat, qui a mis au point un dispositif portable basé sur des capteurs pour aider à surveiller les patients à distance et à effectuer des relevés tels que la pression sanguine, la fréquence respiratoire et la saturation en oxygène du sang, participera également à l’événement.

//fr.timesofisrael.com/

Partager :