Partager :

Israël figure en tête de liste des pays luttant contre la traite humaine. D’après le document du ministère américain des Affaires étrangères, la police israélienne a traité 125 cas dont 110 concernant la prostitution forcée, huit le travail forcé et sept la traite d’enfants à des fins d’exploitation sexuelle. De plus, Israël a enquêté sur 96 cas suspects signalés par des organisations de bénévoles et des informateurs du gouvernement.

Par ailleurs, l’aide juridictionnelle a été demandée dans 86 cas pour des personnes victimes de traite humaine en Israël, dont 16 étaient des illégaux qui avaient subi des maltraitances de la part de trafiquants.

En coopération avec plusieurs ONG, Israël propose des hotlines joignables 24 h sur 24 offrant leurs services en hébreu, arabe, chinois, thaï, bulgare, russe, népalais, singhalais, roumain, ukrainien et turc. L’année passée, ces hotlines ont traité 3 467 appels.

 

Réfugiés africains traversant la frontière entre l’Egypte et Israël. Un grand nombre de ces migrants sont victimes de trafiquants de personnes (photo : מאת Hillel Assaf • הלל אסף – https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10150757296443668.402279.617528667, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=75534482)

 

Partager :