Partager :

Le service de sécurité intérieure du Shin Bet a accepté les termes d’un accord avec les États-Unis

Dans le cadre des démarches visant à conclure un accord d’exemption de visa avec les États-Unis, Israël a accepté d’autoriser les Américains ayant également la nationalité palestinienne à entrer librement sur son territoire via l’aéroport international Ben Gourion, a confirmé un haut responsable israélien au Times of Israel.

Israël fait pression depuis des années pour entrer dans le programme américain d’exemption de visa, et a fait des progrès significatifs ces derniers mois.

La ministre de l’Intérieur Ayalet Shaked a déclaré le mois dernier qu’un comité américain devait se rendre dans l’État hébreu en janvier pour rencontrer des responsables israéliens, « dans le but d’obtenir une exemption de visa d’ici la fin de l’année 2022. »

L’entrée des Américano-Palestiniens en Israël était considérée comme un point de friction majeur dans les négociations.

Mais le radiodiffuseur public Kan a rapporté dimanche que le service de sécurité intérieure du Shin Bet a accepté les termes de l’accord avec les États-Unis.

En octobre, le secrétaire américain à la Sécurité intérieure avait annoncé que les États-Unis envisageaient d’ajouter quatre pays, dont Israël, à leur programme d’exemption de visa.

Les citoyens de ces pays pourront se rendre aux États-Unis sans visa pour un séjour pouvant aller jusqu’à 90 jours.

Pour participer au programme, un pays doit répondre à plusieurs exigences liées à la lutte contre le terrorisme, à l’application de la loi en matière d’immigration, à la sécurité et à la gestion des frontières.

i24News.

Partager :