Partager :

Le gouvernement va tenir exceptionnellement sa réunion hebdomadaire dans un kibboutz du Golan pour l’occasion.

Le gouvernement israélien, qui va se réunir dimanche dans un kibboutz du plateau du Golan, va approuver un plan de développement d’un milliard de shekels (280 millions euros) visant à encourager la croissance démographique de cette zone stratégique du nord du pays au cours des prochaines années.

L’objectif du plan, formulé par une équipe dirigée par le directeur général du bureau du Premier ministre, Yaïr Pines, vise à augmenter la population du conseil régional du Golan et du conseil local de Katzrin entre 2022 et 2025.

Le Premier ministre Naftali Bennett a annoncé ce plan en octobre, déclarant que l’objectif ultime était d’atteindre 100.000 habitants dans les années à venir.

Qualifiant le Golan d' »objectif stratégique », Bennett a déclaré que le but était « de doubler, et de doubler encore le nombre d’habitants sur le plateau du Golan. »

Quelque 53.000 personnes vivent dans le Golan, dont 27 000 Juifs, 24.000 Druzes et 2.000 Alaouites (un groupe ethnoreligieux issu de l’islam chiite à laquelle appartient la famille régnante en Syrie, les Assad).

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, tous les ministres devront passer un test rapide Covid antigénique avant de participer à la réunion du cabinet, qui se tiendra au kibboutz Mevo Hama.

Le plan gouvernemental vise à améliorer les infrastructures, à établir de nouvelles communautés et de nouveaux quartiers, et à créer 2.000 nouveaux emplois en faisant de la région « la capitale des technologies d’énergie renouvelable d’Israël », a rapporté le radiodiffuseur public Kan.

En 2019, l’ancien président des États-Unis Donald Trump a reconnu la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, qu’Israël a conquis lors la guerre des Six Jours, en 1967. Une nouvelle ville, nommée Trump Heights, a ensuite été inaugurée sur le Golan pour honorer le geste du président américain.

i24News.

Partager :