Partager :

Créée en 2018, la startup israélienne Nemo Nanomaterials, basée à Petah Tikva, répond aux besoins de produire de nouvelles technologies durables qui améliorent la vie des gens tout en préservant la santé de la planète. Elle fournit des nanomatériaux qui changent la donne et révolutionnent les possibilités des additifs industriels dans pratiquement tous les secteurs du marché.

Prenons l’exemple de l’industrie automobile. Elle délaisse les produits anciens et polluants au profit de véhicules plus écologiques, plus légers et plus intelligents. Cette demande a contribué à ce que le marché mondial des matériaux automobiles légers dépasse désormais 99 milliards de dollars d’ici 2025. Mais pour y parvenir, de nouveaux matériaux sont nécessaires, ce qui est l’un des marchés auxquels s’adresse Nemo Nanomaterials.

Les véhicules modernes présentent des demandes uniques pour les matériaux et exigent qu’ils soient légers et durables tout en fournissant une conductivité électrique ainsi qu’un blindage électromagnétique. Plus important encore, tous les matériaux utilisés doivent être gérés de manière durable tout au long du cycle de vie du produit. Invariablement, les fabricants ont dû faire des compromis en ce qui concerne les propriétés et la fonctionnalité des matériaux.

Toutefois, avec les nanomatériaux de Nemo, les défis de l’industrie font désormais partie du passé. La technologie et les techniques exclusives de Nemo pour le traitement et le mélange des nanomatériaux de carbone améliorent les plastiques avec les caractéristiques des métaux pour les systèmes électroniques avancés, les pièces sous le capot, les conduites d’alimentation en fluide, les boîtiers de batterie, les composants internes et structurels, avec une réduction du poids des pièces pouvant atteindre 30 % par rapport aux métaux.

Au-delà du secteur automobile, la technologie des nanomatériaux de Nemo peut être appliquée aux secteurs de l’électronique, du textile, de la construction, des télécommunications, de l’énergie, de l’aviation et de l’aérospatiale.

Nemo Nanomaterials a été créée en 2018 par Alexander Zinigrad et Jonathan Antebi. L’entreprise a réussi à lever 7 millions de dollars en financement de pré-amorçage et d’amorçage, dont la majeure partie provient de GEM Capital, basé à Chypre. La startup travaille déjà avec 10 grandes entreprises, y compris des conglomérats de plusieurs milliards de dollars. La liste comprend des clients payants et des partenaires de codéveloppement à différents stades de pilotes et de validations de produits. Nemo a commencé à fabriquer des tonnes de ses produits suite à des commandes commerciales de clients.

Grâce à la technologie de Nemo Nanomaterials, il n’y a aucun compromis sur la performance des matériaux, ce qui permet des conceptions innovantes et des possibilités fonctionnelles dans tous les secteurs industriels. Son additif permet aux clients d’utiliser plus efficacement les matières premières tout en offrant la recyclabilité la plus efficace possible en fin de vie.

« Les raffineries, et non le pétrole, ont refaçonné le monde parce qu’elles ont fourni de nouveaux matériaux qui ont permis de nouvelles capacités industrielles. Avec Nemo Nanomaterials, les nanocarbones haut de gamme sont tout aussi transformateurs pour réinventer le monde du futur, aujourd’hui », a déclaré Alexander Zinigrad, cofondateur et PDG de Nemo Nanomaterials.

Source : PR News wire & Israël Valley

 

Partager :