Partager :

Le forum économique mondial de Davos  a été annulé en raison du coronavirus.

Des israéliens du secteur hightech (et de nombreux juifs américains très proches d’Israël) devaient y assister.  Lors de la dernière édition le ministre de l’Economie et de l’Industrie israélien avait assisté au traditionnel World Economic Forum de Davos.

Huit start-up israéliennes avaient été choisies par le World Economic Forum pour figurer parmi les soixante-et-une compagnies dans le monde considérées comme « pouvant potentiellement modifier la société et modeler la quatrième révolution industrielle ». Dans cette liste, Israël avait été le deuxième pays derrière les Etats-Unis en nombre de start-up retenues.

Le ministre de l’Economie et de l’Industrie avait déclaré  « Dans le monde économique actuel qui se caractérise par l’innovation technologique, Israël est devenu un acteur-clé. La présence de huit compagnies israéliennes dans les soixante-et-une parmi les plus remarquables en est l’une des preuves. Nous continuerons à offrir des stimulants et à aider les créateurs qui seront des pionniers, à encourager des start-up à venir en Israël et à créer dans le pays des centres de recherche et développement ».

Il y a plus de cinq ans à Davos, Netanyahu avait dévoilé les atouts qui font d’Israël la «nation start-up». Le Premier ministre était revenu sur les particularités de l’Etat Hébreu.

ANNULATION DU FORUM. Le Forum économique mondial (WEF) a reporté à la mi-2022 sa réunion annuelle qui devait avoir lieu dans la station de montagne suisse de Dété avos en janvier, ont annoncé lundi les organisateurs.

L’événement, un point de rencontre pour les chefs d’entreprise et les dirigeants politiques du monde, a été reporté à la lumière de l’incertitude persistante concernant l’épidémie d’Omicron , a-t-il déclaré, ajoutant que la réunion était désormais prévue pour « au début de l’été ».

« Les conditions actuelles de la pandémie rendent extrêmement difficile la tenue d’une réunion mondiale en personne. Les préparatifs ont été guidés par des conseils d’experts et ont bénéficié de l’étroite collaboration du gouvernement suisse à tous les niveaux », a affirmé le WEF basé à Genève sur son site Internet.

« Malgré les protocoles sanitaires stricts de la réunion, la transmissibilité d’Omicron et son impact sur les déplacements et la mobilité ont rendu un report nécessaire. »

Gabriel Attal

RadioJ.

Partager :