Partager :

Benny Gantz, a annoncé qu’il prévoit de former un comité dans le courant du mois afin de réfléchir à une réforme de l’enrôlement des appelés au sein de l’armée.

B. Gantz et le directeur général de son ministère, Amir Eshel, se sont tous les deux prononcés en faveur d’un modèle de service national universel pour remplacer le système actuel, qui exempte les Arabes israéliens et la quasi-totalité des ultra-orthodoxes de l’obligation d’effectuer un service militaire ou civil.

Pour Benny Gantz, une réforme de la conscription est nécessaire à la fois pour préserver Tsahal en tant qu' »armée du peuple », dans laquelle chaque citoyen, quelle que soit son origine, est censé servir, et pour renforcer le pays en général.

Ces dernières années, des voix de plus en plus nombreuses en Israël se sont élevées pour que Tsahal se convertisse en une armée professionnelle de volontaires, estimant que cela serait à la fois plus efficace et plus conforme à la nature actuelle du pays, plus ouvert au marché et au capitalisme.

Mais le ministre de la Défense a affirmé vouloir maintenir le modèle de recrutement actuel afin que « Tsahal reste une armée populaire, forte et diversifiée ».

Il a toutefois reconnu qu’un pourcentage important de jeunes Israéliens ne souhaitent pas prendre les armes, et que d’autres options de service sont nécessaires, notamment pour développer les compétences professionnelles des conscrits.

i24News.
Partager :