Partager :

L’Air Force « 1 » israélien est devenu opérationnel. Naftali Bennett l’utilisera-t-il?

L’avion, dans lequel plus de 730 millions de shekels ont été investis, a reçu un certificat d’aptitude au vol et peut déjà être piloté par des pilotes de l’Air Force pour l’utiliser. • À ce stade, Naftali Bennett doit décider de l’utiliser.

Naftali Bennett utilisera-t-il le projet de Netanyahu ? L’Air Force 1 israélien, du premier ministre et du président du pays dans lequel plus de 730 millions NIS ont été investis, a reçu son certificat de vol dimanche dernier et est devenu opérationnel. À ce stade, le Premier ministre Naftali Bennett devra décider d’utiliser ou non la L’avion « Wing of Zion ». Si c’est le cas, il doit accomplir certaines tâches.

La licence obtenue est conforme aux prescriptions du chapitre 8 de la loi pilote et permet à ce stade de commencer les vols de formation des pilotes de l’armée de l’air. À ce stade, Bennett doit décider d’utiliser l’avion ou de s’en tenir à l’opinion du vice-premier ministre Yair Lapid qui a affirmé qu’il n’avait pas l’intention de l’utiliser.

Même si le gouvernement « décide de ne pas trancher », les coûts de l’avion continueront de s’accumuler – puisque le coût de son entretien au sol est de 10 millions de shekels par an au profit des opérations de maintenance et de sécurité des organismes professionnels.

 

 

Après un processus qui a duré des années, l’avion a été remis à l’armée de l’air et est détenu dans une base secrete. L’industrie aérospatiale est responsable de l’entretien de l’avion, et l’unité de sécurisation des personnalités sur la sécurité.

Il s’agit d’un modèle 767 relativement ancien, déjà âgé de 20 ans, qui a fait l’objet d’une rénovation, d’une mise à niveau avec des ajustements spéciaux pour être utilisé par le président et le Premier ministre lors de leurs voyages officiels à l’étranger.

Le projet a été initié par le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu pendant son mandat comme premier ministre.

Yair Katz, président du Comité des travailleurs de l’IAI, a critiqué le Premier ministre Bennett pour ne pas avoir utilisé l’avion, lequel est parti pour sa rencontre avec le président russe Vladimir Poutine.

www.jforum.fr

 

Partager :