Partager :

Naftali Bennett envisage des mesures pour encourager davantage d’Israéliens à se faire vacciner contre le coronavirus. Parmi les mesures envisagées figure notamment la vaccination obligatoire pour les travailleurs du secteur public, a rapporté mercredi le radiodiffuseur public Kan.

Selon la chaîne, Naftali Bennett a demandé aux responsables des ministères de la Santé et de la Défense d’élaborer un cadre pour de nouvelles restrictions afin d’inciter les Israéliens à se faire vacciner.

Mais les responsables du ministère de la Santé seraient réticents à toute tentative de pression sur les citoyens pour les inciter à se faire vacciner, estimant que cette mesure pourrait être contre-productive, selon Kan.

Naftali Bennett a procédé jeudi soir à une évaluation de la situation concernant le variant Omicron en Israël, avec la participation du ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, et de professionnels des ministères concernés.

Au terme de cette réunion, il a été décidé que des amendes seraient automatiquement infligées aux voyageurs revenant de l’étranger qui n’auraient pas effectué un deuxième test PCR le troisième ou le septième jour après leur arrivée (selon les besoins).

Le montant de l’amende sera à hauteur de 2.500 shekels (soit près de 700 euros).

Par ailleurs, dans le cadre d’une opération nommée « Pilote: localités vaccinées », les ministères de l’Éducation et de la Santé, en coopération avec les autorités locales, mèneront un programme spécial de vaccination des enfants dans les différentes villes.

Ce programme vise à mettre en œuvre une coordination soutenue entre le gouvernement, les écoles, le comité local des parents, et les caisses de santé avec des activités d’information dans le système éducatif auprès des parents et des membres de la famille avant l’arrivée des vaccins.

Un troisième cas du variant Omicron a été détecté en Israël.

i24News (Copyrights)


 

Partager :