Partager :

Israël développe le caroubier, alternative écologique du sucre. La start-up agro-technique CarobWay s’est associée au plus ancien organisme environnemental d’Israël, le Fonds national juif, pour lancer une initiative de recherche nationale sur les caroubiers.

Le caroubier est un arbre fruitier méditerranéen de la famille des Légumineuses (ou Fabacées).

Il est utilisé depuis l’Antiquité pour ses fruits (les caroubes), pour l’Homme et le bétail. Capable de produire sur des terrains pauvres en marge des cultures ou sur des coteaux difficiles à cultiver, le caroubier a apporté une ressource vitale à de nombreux peuples de Méditerranée.

Arbre dioïque, ses individus sont mâles ou femelles, et portent rarement des fleurs hermaphrodites. Il est naturellement présent dans la végétation forestière ou pré-forestière thermophile de Méditerranée où il est souvent associé à Pistacia lentiscus. Il trouve dans le bassin ouest méditerranéen son plus grand gradient écologique, allant de l’Anti-Atlas au Maroc à la Côte d’Azur en France.

Le caroubier est cultivé dans les pays méditerranéens, notamment au Portugal, Espagne et en Sicile , en Crète où la production et la commercialisation des produits dérivés a repris depuis quelques années, et à Chypre où il est qualifié d’ « or noir [archive]« .

En France, à Villefranche-sur-Mer on cultivait le caroubier au XIXe siècle ; la belle couleur rouge du bois était appréciée en marqueterie. La chanson traditionnelle et les dictons populaires en portent encore témoignage.

Cet arbre au beau feuillage procure une ombre appréciée dans les pays ensoleillés.

Partager :