Partager :

L’OCDE a déclaré que l’économie israélienne a fortement rebondi en 2021, dépassant les prévisions, et a imputé cette réussite à la campagne de vaccination de rappel dans le pays, à la reprise du marché du travail et à l’essor du secteur de la high tech.

« L’activité économique a fortement rebondi en 2021 et le PIB devrait connaître une croissance robuste de 6,3 % en 2021, de 4,9 % en 2022 et de 4 % en 2023 », a indiqué l’OCDE dans son rapport sur les Perspectives économiques de décembre 2021 publié mercredi.

La reprise économique « pourrait cependant être plus lente si la situation sanitaire se détériore à nouveau, ou si la hausse de l’inflation est plus forte ou plus persistante que prévu dans les projections », a prévenu l’OCDE.

Israël a bien résisté à la quatrième vague de la pandémie cet été, en renforçant rapidement certaines restrictions et en lançant une campagne de vaccination de rappel qui a permis à plus de 4 millions de personnes de recevoir une troisième dose du vaccin, selon les chiffres du ministère de la Santé.

L’OCDE a également souligné que le marché du travail israélien se redressait, mais que le nombre de chômeurs restait nettement supérieur aux niveaux d’avant la pandémie. Le taux de chômage en Israël est tombé à 7 % en octobre, contre 7,9 % un mois plus tôt, a indiqué la semaine dernière le Bureau central des statistiques. Avant la pandémie, le taux de chômage était d’environ 3,5 %.

L’organisation a aussi indiqué que le gouvernement israélien a bénéficié d’une « forte croissance de ces recettes, en raison d’une activité soutenue dans les secteurs de la haute technologie et de l’immobilier », ainsi que de la suppression progressive de la plupart des mesures de soutien d’urgence adoptées pendant la pandémie.

Enfin, l’adoption récente par le gouvernement du budget, qui comprend des réformes clés telles que des investissements dans les infrastructures, la rationalisation des exigences en matière de licences et la baisse des tarifs, pourrait « favoriser la concurrence, le dynamisme des entreprises et la croissance de la productivité », a ajouté l’OCDE.

i24 News (Copyrights).

Partager :