Partager :

Israël développe sa puissance militaire afin de pouvoir mener seul une attaque contre le nucléaire iranien

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid a quitté dimanche Israël pour l’Europe dans l’espoir d’y infléchir les positions de la Grande-Bretagne et de la France à l’heure de la reprise des négociations sur le nucléaire iranien.

Israël n’est pas convié aux pourparlers qui reprennent lundi à Vienne, mais Yaïr Lapid s’entretiendra demain avec le Premier ministre britannique Boris Johnson et mardi avec le président français Emmanuel Macron.

« Israël est très préoccupé par la volonté de lever des sanctions et de permettre l’entrée de milliards de dollars en Iran en échange de restrictions insuffisantes sur le programme nucléaire », a déclaré le Premier ministre israélien Naftali Bennett.

« Voici le message que nous transmettons aux Américains et aux autres pays qui négocient avec l’Iran. Le ministre des Affaires étrangères livrera le même message dans ses rencontres à Londres et Paris », a ajouté M. Bennett.

La semaine dernière, le ministre de la Défense Benny Gantz a déclaré à la presse, qu’Israël développait actuellement sa puissance militaire afin de pouvoir mener seul une attaque contre le programme nucléaire iranien.

Alors qu’il répondait aux questions des journalistes au deuxième jour de son déplacement historique au Maroc, le ministre a expliqué que les préparatifs militaires se faisaient en parallèle d’efforts visant à faire advenir un meilleur accord entre Téhéran et les puissances internationales.

Partager :