Partager :

Les gouvernements d’Israël, de Jordanie et des Emirats arabes unis ont signé un protocole d’accord pour la construction d’installations d’énergie solaire et de dessalement d’eau qui permettront une réponse commune aux défis de la crise climatique.

La déclaration comprend d’une part la construction d’installations en Jordanie pour produire de l’énergie verte qui sera exportée vers Israël et d’autre part, la construction d’une usine de dessalement d’eau basée en Israël qui exportera vers la Jordanie.

 « La coopération a été rendue possible grâce à la signature des accords d’Abraham en août 2020 qui ont ouvert une nouvelle ère de coopération entre les Émirats arabes unis et Israël, » indique communiqué officiel.

L’envoyé spécial des États-Unis pour le changement climatique, John Kerry s’est exprimé sur la volonté commune de la région d’œuvrer ensemble, affirmant que « le Moyen-Orient est au premier plan de la crise climatique ».

« Le seul fait de travailler ensemble permettra aux pays de la région de faire face à la situation, » a-t-il ajouté.

« Tous les résidents de la région bénéficieront du protocole d’accord. C’est un message adressé au monde entier sur la façon dont les pays peuvent lutter ensemble contre la crise climatique, » a déclaré la ministre israélienne de l’Énergie, Karin Elharar.

Selon le Dr Sultan al-Jaber, ministre de l’Industrie et des Technologies de pointe des Émirats arabes unis, ces accords vont renforcer la stabilité régionale.

« Les Émirats arabes unis sont heureux de contribuer à une initiative qui aidera Israël à atteindre les objectifs d’énergie verte qu’ils se sont fixés tout en améliorant l’accès de la Jordanie à l’eau potable. C’est une étape unique qui combine une bonne politique, une pensée créative et un véritable esprit de partenariat qui aidera à obtenir de bons résultats, » a-t-il affirmé.

Les Émirats arabes unis se préparent à accueillir la COP28 sur le climat en 2023.

i24News (Copyrights).

Partager :