Partager :

Israël expérimente les véhicules sans pilote depuis des années et ils ont enfin leur place au soleil, car de plus en plus de plateformes sans pilote jouent un rôle sur terre. La dernière innovation israélienne dans ce secteur s’appelle Rook, un véhicule terrestre sans pilote à six roues et à chargements multiples, conçu par Elbit Systems et Roboteam.

Annoncé le 16 novembre, le lancement du Rook ajoute une nouvelle plateforme au nombre en rapide expansion des véhicules terrestres sans pilote (UGV). Ses fabricants affirment qu’il « présente une conception unique et une suite d’autonomie intégrée offrant une combinaison de plus grande capacité, de maniabilité améliorée et d’agilité indispensable sur le terrain, qui sont essentielles pour une plus grande efficacité des missions ».

Comme d’autres plateformes dans cet espace, c’est un petit véhicule polyvalent qui peut être utilisé pour différents types de missions. D’après les photos de ses différents rôles, il peut transporter des soldats, comme une personne blessée sur un champ de bataille, il peut avoir un canon monté sur lui, ainsi qu’être utilisé comme une sorte de vaisseau-mère pour lancer de petits drones, ou aider à la surveillance. « Le Rook a été développé sur la base de l’expérience opérationnelle accumulée lors de la mise en service des systèmes 4×4 Probot UGV dans plusieurs pays, dont les États-Unis, la France, Israël et le Royaume-Uni », ont déclaré les entreprises dans un communiqué. Le Probot, fabriqué par Roboteam, peut transporter jusqu’à 1 650 livres de fournitures, d’équipement ou de matériel. En octobre, Probot a participé à des tests militaires allemands sur le terrain.

Rook a été conçu à partir de zéro, selon Elbit Systems. Il a été fabriqué « en conformité avec les normes militaires applicables, en appliquant la structure de boîte modulaire permettant le remplacement des composants sur le terrain sans avoir besoin d’un technicien qualifié ou d’une maintenance en laboratoire du fabricant d’équipement d’origine (OEM), ainsi que des mises à niveau et des modifications efficaces sans implication de l’OEM ».

Comme de nombreux systèmes fabriqués en Israël, il est conçu pour une intégration plug-and-play de la charge utile, ce qui signifie généralement que d’autres systèmes peuvent être ajoutés ou utilisés avec lui. Les entreprises affirment qu’il peut rouler jusqu’à 30 km à l’heure et avoir une autonomie d’environ huit heures. Il est commandé soit par l’écran de type tablette Torch-X, soit par un écran durci de 7 pouces. Cela signifie qu’un opérateur peut potentiellement contrôler plusieurs systèmes sans pilote avec le même écran.

La combinaison de véhicules aériens sans pilote (UAV) et d’UGV semble être la manière dont les forces opéreront davantage à l’avenir. Pour les développeurs et les utilisateurs, comme les FDI et les entreprises comme Elbit, la clé sera d’essayer d’affiner ces systèmes afin que les soldats puissent facilement opérer avec eux et leur faire confiance.

Le nouveau plan Momentum et les unités multidimensionnelles qu’Israël utilise aujourd’hui font partie du programme visant à habituer les unités aux nouvelles plateformes. Ces types d’innovations sont également au premier plan des nouvelles relations d’Israël avec les États du Golfe et de ses liens de défense dans le monde, y compris avec les États-Unis et les membres de l’OTAN.

Source : National Interest & Israël Valley

Partager :