Partager :

L’ambassadeur du Bahrein en Israël, Khaled Yousif al-Jalahma, a visité la semaine dernière la clinique palestinienne de Save a Child’s Heart (SACH) en Israël, où des enfants de Gaza et de l’Autorité palestinienne sont traités par les médecins bénévoles de SACH.

Après sa visite, M. Jalahma a déclaré : « Nous allons examiner la coopération humanitaire entre Israël et Bahreïn pour la première fois. »

Save a Child’s Heart, basé au nouvel hôpital pour enfants Sylvan Adams à Holon, s’efforce de faire venir chaque année en Israël des centaines d’enfants du monde entier pour y subir des traitements cardiaques vitaux. Au cours de sa visite, l’ambassadeur était accompagné de l’ambassadeur d’Israël au Bahreïn, Eitan Na’eh, et a rencontré de nombreux parents palestiniens et leurs enfants, qui sont traités à la clinique et viennent une fois par semaine pour une évaluation et un traitement.

Jalahma a également rencontré le président de Save a Child’s Heart, Yoram Cohen, et son directeur exécutif, Simon Fisher, pour discuter de la future coopération humanitaire entre les deux pays depuis la signature des accords d’Abraham. À l’issue de la réunion, Jalahma a visité l’hôpital pour enfants, où il a rencontré l’équipe médicale de SACH, dont trois médecins palestiniens de Gaza et deux autres médecins de Zambie et d’Éthiopie qui participent au programme de formation de Save a Child’s Heart.

La visite s’est terminée par une rencontre émouvante de l’ambassadeur avec des dizaines d’enfants originaires d’Irak, du Myanmar, de Zambie, d’Éthiopie, d’Ouganda et du Nigeria, après avoir reçu des soins médicaux salvateurs en Israël.

Jalahma a déclaré : « J’entends beaucoup parler de l’activité humanitaire de Save a Child’s Heart, et je suis très heureux d’être ici aujourd’hui pour voir le travail de première main. J’espère que c’est le début d’une relation très fructueuse entre Bahreïn et Israël dans le domaine médical. J’ai entendu parler du travail que vous faites dans le monde entier. Travailler avec vous est devenu possible grâce aux accords d’Abraham et nous cherchons à construire sur cette base. Ce sont ces types de programmes qui feront de notre monde un endroit meilleur ».

Fisher a conclu : « Nous sommes enthousiastes à l’idée de rencontrer l’ambassadeur et de lui présenter les activités humanitaires israéliennes en faveur des enfants atteints de maladies cardiaques du monde entier, dans un désir et une foi sincères d’œuvrer pour un monde meilleur. Les accords d’Abraham ont ouvert de nombreuses possibilités d’étendre les activités de l’organisation dans les pays arabes et en Afrique, et nous espérons que des collaborations fructueuses en résulteront afin de sauver la vie de davantage d’enfants. »

Source : World EinNews & Israël Valley

Partager :