Partager :

Une première en Israël: une mastectomie entièrement réalisée par un robot.

Pour la première fois, une équipe chirurgicale du centre médical Sourasky de Tel Aviv a réalisé une mastectomie en utilisant uniquement un robot. « C’est la prochaine étape pour les patientes qui doivent subir une mastectomie », a déclaré le professeur Yoav Barnea, chef de l’unité de chirurgie plastique et reconstructive du sein à Sourasky. « Le robot permettra une précision maximale, d’excellents résultats esthétiques, notamment la préservation du mamelon d’origine et le tout en une seule intervention chirurgicale au lieu d’au moins trois interventions chirurgicales distinctes dans la méthode précédente – et avec une récupération rapide et un minimum de cicatrices. » La chirurgie est réalisée à l’aide du système chirurgical Da Vinci. Le chirurgien est assis à une console et contrôle le robot. « Le robot est une extension des mains du chirurgien », a expliqué le docteur Barnea.

Une caméra spéciale est utilisée pour voir à l’intérieur du sein, offrant au médecin une visualisation complète de ce qui se passe. La chirurgie a été réalisée en corrélation avec une visite du Dr Benjamin Sarfati, qui travaille dans un hôpital français de premier plan, y a effectué au moins 80 de ces chirurgies robotiques et contribue à former l’équipe israélienne. Barnea a affirmé que l’objectif était de pouvoir également pratiquer cette chirurgie robotique régulièrement en Israël.

L’ensemble de la chirurgie dure environ 1h30 à 2h par sein. Mais il y a des inconvénients, cependant. Barnea a déclaré que l’utilisation du robot implique une courbe d’apprentissage et coûte plus cher que la chirurgie traditionnelle. A ce stade, la procédure est approuvée pour les mastectomies préventives, c’est-à-dire pour les femmes sujettes au cancer du sein et qui choisissent d’être proactives, comme celles qui sont porteuses du gène BRCA. Cependant, Barnea a indiqué : « Je pense que cette méthode innovante deviendra bientôt la routine chirurgicale pour des centaines de patientes du sein en Israël chaque année. »

Gabriel Attal

Radio J (Copyrights).

Partager :