Partager :

La vice-présidente américaine Kamala Harris dénonce la mise à l’index d’Israël « en raison de la haine anti-juive, dans un discours qu’elle prononcera dimanche soir, lors de la conférence annuelle « Never is Now » (Jamais est maintenant) de l’organisation Anti-Defamation League.

« Il y a trois ans, nous avons subi l’attaque la plus meurtrière contre la communauté juive américaine dans l’histoire de notre nation, à la synagogue Tree of Life de Pittsburgh, en Pennsylvanie », prévoit de dire Mme Harris, selon les notes de son discours publiés par son bureau avant la conférence.

« Je veux être très claire à ce sujet: lorsque les Juifs sont ciblés en raison de leurs croyances ou de leur identité, lorsqu’Israël est pointé du doigt en raison de la haine anti-juive, c’est de l’antisémitisme. Et c’est inacceptable », stipule son discours.

l4Accent mis par Mme Harris sur l’antisémitisme et Israël intervient quelques semaines seulement après qu’elle se soit attirée les critiques des Républicains et de certains dirigeants juifs pour ne pas avoir vivement réagi à une étudiante qui affirmait qu’Israël commettait un « génocide ethnique. »

La conférence se tiendra virtuellement pour la deuxième fois en raison de la pandémie et accueillera plusieurs autres intervenants de premier plan, dont le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid, la médaillée d’or olympique Sue Bird, l’acteur Daniel Dae Kim et la journaliste Kara Swisher.

i24 News (Copyrights).

Partager :