Partager :

De hauts responsables de la défense israélienne affirment que le pays se prépare à la possibilité d’un conflit armé avec son rival régional iranien et ses mandataires. Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Aviv Kochavi, a déclaré mardi que Tsahal « accélérait les plans opérationnels et la préparation pour faire face à l’Iran et à la menace militaire nucléaire ».

L’Etat hébreu considère l’Iran comme une menace existentielle et a averti qu’il agirait avec la force militaire si nécessaire pour empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires.

Le mois dernier, le ministre des Affaires étrangères, Yair Lapid, a affirmé que « si un régime terroriste veut acquérir une arme nucléaire, nous devons agir ».

S’adressant aux députés lors d’une réunion de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset, Kochavi a indiqué que l’armée « a continué d’agir contre nos ennemis dans le cadre d’opérations et de missions secrètes autour du Moyen-Orient » au cours de l’année écoulée. Ses remarques sont intervenues à la suite d’une série de frappes aériennes israéliennes signalées en Syrie.

L’Etat hébreu a frappé des cibles près de Damas en Syrie lundi et au cours des années écoulées. Le chef d’Etat major de l’armée a précisé que la présence de l’Iran près de sa frontière nord était une ligne rouge et qu’il visait les livraisons d’armes à destination du Hezbollah et des installations liées à l’Iran en Syrie.

Gabriel Attal

Copyrights Radio J.

Partager :