Partager :

Les futurs conflits avec Gaza ou le Liban pourraient impliquer des échanges de tirs entre drones, a déclaré le chef de l’artillerie, le brigadier-général, Neri Horowitz lors de la conférence UVID 2021 ce mercredi matin, selon le Maariv. « L’ennemi se développe dans la bande de Gaza et au Liban », a affirmé Horowitz. « Nous devons savoir faire la distinction entre un ami et un ennemi et gérer les capacités ennemies. »

Le chef de l’artillerie a ajouté que les véhicules sans pilote rejoindront le combat aux côtés des forces habitées dans diverses opérations, notamment l’exposition, l’attaque, l’évacuation, la sécurité et les manœuvres, avec des outils sans pilote aidant à exposer l’ennemi et permettant aux soldats de les voir et de les entendre dans tous les environnements. « Dans l’espace tactique, Tsahal veut beaucoup d’outils mis à jour et avancés, des systèmes autonomes simples à utiliser et pouvant être multipliés à grande échelle », a indiqué Horowitz. Le chef de l’artillerie a souligné que si dans le passé la guerre avait trois dimensions : terrestre, maritime et aérienne, aujourd’hui trois dimensions supplémentaires se sont ajoutées : cyber, souterraine et électromagnétique.

« La pensée multidimensionnelle dit que l’unité militaire ne traitera plus seulement avec son propre monde mais dans le cadre d’un monde commun à plusieurs dimensions », a précisé Horwitz. « L’objectif est qu’un commandant de bataillon d’infanterie combattant dans un village libanais puisse parler avec tout le monde et reçoive toutes les capacités de Tsahal. »

Gabriel Attal

Radio J (Copyrights)

Partager :