Partager :

High Hopes Labs est une startup israélienne qui a rejoint la lutte contre le réchauffement climatique en cherchant l’inspiration dans la haute atmosphère, où elle espère envoyer des flottes de ballons qui piégeront le dioxyde de carbone pour le recycler.

En effet, les émissions de dioxyde de carbone, provenant de la combustion de combustibles fossiles et de l’agriculture industrielle, sont la principale cause du changement climatique. Mais l’élimination du CO2 de l’atmosphère à des températures normales nécessite trop d’énergie pour que les gouvernements et les entreprises la considèrent comme rentable.

High Hopes Labs a donc développé un système qui capture le carbone là où il s’est presque solidifié, loin au-dessus de la Terre.

« Ce qui est beau, c’est que la capture du gaz est très facile lorsqu’il est proche du point de congélation… », a déclaré le PDG Nadav Mansdorf à Reuters.

« Le carbone gèle à moins 80 degrés (Celsius) et le seul endroit où nous pouvons trouver du carbone à une température proche de celle-là, c’est à 15 kilomètres au-dessus de nos têtes. »

La société a testé son système à petite échelle, explique Mansdorf, en lâchant des ballons remplis de gaz avec une boîte qui sert de dispositif de capture du carbone fixée en dessous.

Le carbone gelé est ensuite séparé de l’air pour être ramené sur terre et pouvoir être recyclé.

La société a pour objectif de construire, d’ici deux ans, des ballons plus grands qui pourraient être déployés pour éliminer une tonne de carbone par jour à un coût inférieur à 100 dollars, soit beaucoup moins que les installations terrestres comparables actuellement utilisées, a déclaré Mansdorf.

Source : Technology Inquirer & Israël Valley

 

Partager :