Partager :

La Knesset a adopté tôt jeudi matin le premier budget d’État en plus de trois ans, approuvant une série de projets de loi destinés à orienter les dépenses jusqu’à la fin 2022. Dans les actions prioritaires d’Israël : le secteur bancaire et la retraite.

BANQUE

1. Mettre en œuvre des réformes bancaires ouvertes qui visent à injecter de la concurrence dans le secteur financier israélien en permettant aux établissements qui ne sont pas des banques d’offrir des services à des tarifs compétitifs, réduisant ainsi les coûts pour les consommateurs, et en assouplissant les réglementations strictes sur les institutions financières.

Cela contribuera à renforcer la position des clients vis-à-vis des entités financières, à promouvoir l’entrée sur le marché d’entités financières de haute technologie (fintech), à accroître la concurrence au sein du système bancaire et à réduire les dépenses des ménages et des petites entreprises dans le système bancaire.

RETRAITE.

2. Relever l’âge de la retraite des femmes à 65 ans sur une période de 11 ans, à raison de quatre mois par an pendant trois ans, et de trois mois par an pendant huit ans supplémentaires, afin d’augmenter le taux d’emploi des femmes plus âgées, diminuer l’écart salarial entre les sexes et stabiliser les fonds de l’Institut national d’assurance.

Israël a actuellement l’un des âges de retraite les plus bas au monde pour les femmes, ce qui rend plus difficile pour les femmes plus âgées de trouver un emploi si elles veulent travailler, et ce qui entraîne une augmentation spectaculaire des paiements de pension pour les personnes âgées.

Source : Times of Israel.

Partager :