Partager :

RADIO J. BONJOUR STEEVE.

Naftali Bennett et le Premier ministre indien Modi ont parlé des relations entre Israël et l’Inde lors de la Conférence de Glasgow. Modi a déclaré à Bennett qu’il serait heureux de l’accueillir en Inde et de poursuivre les bonnes relations entre les deux pays.

« C’est une relation profonde entre deux cultures uniques, la culture indienne et la culture juive », a affirmé Bennett. « Je sais que cela vient de votre cœur. Il ne s’agit pas d’intérêts, mais d’une conviction profonde que vous avez et nous la ressentons.

A. ENTREPRENEURS. ACCORD – ISRAËL ET INDE.

L’organisation israélienne Start-Up Nation Central a signé un accord avec TiE (The Indus Entrepreneurs), l’un des plus grands réseaux d’entrepreneurs au monde. Le TiE est un réseau de plus de 51 000 entrepreneurs mondiaux répartis dans plus de 61 villes de plus de 14 pays,

Cet accord vise à mettre en œuvre les technologies durables israéliennes et indiennes dans le secteur agroalimentaire, en particulier dans les domaines des nouveaux aliments, des solutions post-récolte, des protéines alternatives, de la sécurité alimentaire et de l’emballage.

L’accord porte sur « les technologies permettant de relever les défis de la durabilité, ce qui positionne Israël et l’Inde comme des leaders mondiaux dans le domaine des technologies à impact ».

Le président de TiE : « Nous sommes très heureux de notre partenariat avec Start-Up Nation Central et de l’impact que le programme de cohortes collaboratives créera pour les startups d’Inde et d’Israël.  »

Avi Hasson, PDG de Start-Up Nation Central :  « Nous sommes fiers à l’idée de nous associer à TiE pour ce programme important. L’innovation technologique et l’esprit d’entreprise ont la possibilité de changer le visage et la trajectoire des nations.

Les agriculteurs sont confrontés à des conditions climatiques de plus en plus difficiles, à des polluants environnementaux et à l’épuisement des sols, ce qui, associé à la croissance de la population mondiale et à l’augmentation de la demande de produits, aggrave les préoccupations mondiales concernant la pénurie alimentaire.

Les technologies qui ont le potentiel d’améliorer le rendement des cultures ou de transformer, préserver et adapter les aliments en leur donnant des valeurs fonctionnelles et nutritionnelles améliorées garantiront un approvisionnement stable en nourriture à l’avenir ».

B. ISRAËL ET COOPERATION MILITAIRE.

Israël fait partie des quatre principaux fournisseurs d’armes de l’Inde, avec les États-Unis, la Russie et la France, depuis près de vingt ans maintenant, avec des ventes militaires d’environ un milliard de dollars par an.

Les forces armées indiennes, par exemple, sont en train d’introduire la nouvelle génération de systèmes de missiles sol-air Barak-8 dans le cadre de trois projets conjoints DRDO-Israeli Aerospace Industries (IAI) d’une valeur de plus de 30 000 millions de roupies.

L’Inde a déjà acquis un large éventail de systèmes d’armes israéliens, allant des systèmes d’alerte et de contrôle aériens Phalcon et des drones Heron, Searcher-II et Harop aux systèmes de défense antimissile Barak et aux systèmes de missiles antiaériens à réaction rapide Spyder.

Les acquisitions comprennent également des missiles israéliens et des munitions à guidage de précision, des missiles air-air Python et Derby aux bombes Crystal Maze et Spice-2000. Les bombes à pénétration Spice-2000 ont d’ailleurs été utilisées par les chasseurs Mirage-2000 indiens pour bombarder des installations au Pakistan en février de l’année dernière.

 

Partager :