Partager :

Une campagne de hashtag a été lancée sur les réseaux sociaux ces derniers jours pour se moquer d’un article du New York Times qui dépeint Israël comme un pays « divisé », peuplé de gens « en colère » et « déplaisants ».

Dans un long reportage publié le 25 octobre, le journaliste Patrick Kingsley a raconté son périple de deux mois du nord au sud d’Israël, en semblant ne retenir que les reproches adressés par les habitants à leur pays.

Contestant cette vision négative, des influenceurs israéliens ont réagi en postant des photos d’eux dans des moments joyeux, accompagné de l’ironique hashtag #SadsadIsrael.

A l’étranger, et notamment aux Etats-Unis, d’autres internautes se sont joints à cette campagne en postant des clichés de leurs vacances en Israël.

L’idée de cette campagne est venue de Gilead Ini, analyste chez Camera, une organisation visant à promouvoir une information équilibrée sur Israël et le Moyen Orient.

Sur son site, il décrit l’article comme « une caricature comique des partis pris du journal, qui en dit beaucoup plus sur le New York Times que sur le pays qu’il est censé couvrir ».

Il rappelle également que selon le dernier rapport des Nations unies sur les endroits où l’on se sent le plus heureux, Israël se positionne à la 12ème place sur une liste de 149 pays.

www.i24news.tv

Partager :