Partager :

L’Inde et Israël ont convenu de former un groupe de travail conjoint afin de formuler une feuille de route complète sur 10 ans pour identifier de nouveaux domaines dans la coopération de défense déjà expansive entre les deux pays.

Cette décision a été prise lors de la 15e réunion du groupe de travail conjoint sur la coopération en matière de défense, présidée par le secrétaire à la défense Ajay Kumar et le directeur général du ministère israélien de la défense, le major général Amir Eshel, à Tel Aviv le 27 octobre.

Au cours de cette réunion, l’organe suprême entre les ministères de la défense des deux pays, de vastes discussions ont également eu lieu sur la coopération militaro-technologique bilatérale ainsi que sur les défis stratégiques au Moyen-Orient et dans les régions indo-pacifiques.

« Les deux parties ont examiné les progrès réalisés dans les engagements entre militaires, y compris les exercices et la coopération industrielle. Le groupe a également été informé des progrès réalisés par les sous-groupes de travail sur les acquisitions, la production et la R&D dans le domaine de la défense. Il a également été décidé de former un nouveau SWG sur la coopération industrielle en matière de défense », a déclaré un responsable indien vendredi.

Israël fait partie des quatre principaux fournisseurs d’armes de l’Inde, avec les États-Unis, la Russie et la France, depuis près de vingt ans maintenant, avec des ventes militaires d’environ un milliard de dollars par an.

Les forces armées indiennes, par exemple, sont en train d’introduire la nouvelle génération de systèmes de missiles sol-air Barak-8 dans le cadre de trois projets conjoints DRDO-Israeli Aerospace Industries (IAI) d’une valeur de plus de 30 000 millions de roupies.

L’Inde a déjà acquis un large éventail de systèmes d’armes israéliens, allant des systèmes d’alerte et de contrôle aériens Phalcon et des drones Heron, Searcher-II et Harop aux systèmes de défense antimissile Barak et aux systèmes de missiles antiaériens à réaction rapide Spyder.

Les acquisitions comprennent également des missiles israéliens et des munitions à guidage de précision, des missiles air-air Python et Derby aux bombes Crystal Maze et Spice-2000. Les bombes à pénétration Spice-2000 ont d’ailleurs été utilisées par les chasseurs Mirage-2000 indiens pour bombarder des installations au Pakistan en février de l’année dernière.

Source : Times of India & Israël Valley

Partager :