Partager :

Une équipe de Bar-Ilan University s’est concentrée sur la destruction du WASp dans les cellules malignes

Des chercheurs de l’Université Bar-Ilan en Israël ont dévoilé une nouvelle approche thérapeutique dans la lutte contre le cancer hématologique. 

La nouvelle méthode, développée par le professeur Mira Barda-Saad et son équipe de recherche de la faculté des sciences de la vie Mina et Everard Goodman, consiste à attaquer la protéine du cytosquelette, appelée WASp, qui a une condition structurelle unique dans les cellules cancéreuses hématologiques actives.

L’équipe de Bar-Ilan s’est concentrée sur la destruction du WASp dans les cellules malignes et a démontré que la dégradation du WASp aide à les détruire.

Leur recherche a récemment été publiée dans la revue Nature Communications.

À ce jour, l’implication de WASp dans le cancer n’a pas été complètement comprise, mais on sait qu’elle se trouve dans les cellules cancéreuses, dans une structure « ouverte » unique qui permet de l’identifier et de la manipuler.

Afin d’endommager le cytosquelette de la cellule maligne, l’équipe de recherche a effectué un dépistage pour identifier les SMC (composés à petites molécules) qui dégradent le composé WASp dans son état structurel « ouvert ».

En utilisant un appareil développé par le professeur Yanai Ofran de Bar-Ilan, de petites molécules ont été identifiées dans le laboratoire du professeur Barda-Saad qui, en fait, endommagent les cellules cancéreuses sans présenter trop de risque pour les cellules saines.

Cette étude, en cours depuis 2015, qui a reçu un financement de l’Autorité israélienne de l’innovation, pourrait apporter une réponse aux types de cancers hématologiques pour lesquels aucun traitement n’a encore été trouvé. 

« Le processus est long et fastidieux car il exige une compréhension approfondie du fonctionnement des cellules et de la différence entre les cellules cancéreuses et les cellules saines. Dans cette recherche, nous avons utilisé les vastes connaissances que nous avons acquises afin de concevoir une stratégie qui peut être mise en pratique », a déclaré le Pr Barda-Saad.

i24 News (Copyrights).

Partager :