Partager :

Une délégation de 120 personnes issues de la Knesset, des ministères, de la société civile, du monde universitaire, du secteur des affaires et du gouvernement local se sont rendus mardi à Glasgow pour des discussions sur le climat de la COP26 des Nations Unies.

Le sommet se déroule du 31 octobre au 12 novembre. La délégation est conduite par le Premier ministre, Naftali Bennett. Il est accompagné des ministres de l’Energie, Karine Elharrar, et de la Protection de l’environnement, Tamar Zandberg.

La délégation a été accueillie lundi par le président Isaac Herzog à Jérusalem. Dans la salle, le président a prononcé un discours, déclarant que « quiconque pensait que la crise climatique est un problème qui n’affecterait que les générations futures, ou que nous avons de nombreuses années pour commencer à générer des changements significatifs, commet une grave erreur ».

« Quiconque pense que le temps est de notre côté interprète mal la situation. La question climatique est un problème urgent, qui nécessite une action immédiate », a affirmé Herzog.

« Nous devons créer une coalition aussi large que possible, intégrant toutes les branches de l’industrie, du commerce, du monde universitaire et bien sûr du secteur public et des collectivités locales, unissant nos forces avec un seul objectif : faire face de manière urgente et immédiate à la crise climatique. Pas l’année prochaine, pas dans deux mois. Ici et maintenant. »

Gabriel Attal (Radio J).

Partager :